Doit-on être présent sur Google Plus en 2014 ?

meanwhile-on-google-plusDepuis sa création, le réseau n’a cessé d’être remis en cause par les internautes et les différents professionnels du marketing. Une plate-forme longtemps comparée à Facebook, et pour cause : le 28 juin 2011, il y a de cela trois ans, le lancement de Google+ après les soufflés raté qu’étaient Wave et Buzz ressemblait à s’y méprendre à une intention de rattraper Facebook.

En trois ans, la situation a changé : Facebook a perdu de son panache, principalement auprès des jeunes. Google Plus de son côté a diversifié l’offre de services au sein de sa plate-forme (notamment Hangouts), et on peut dire aujourd’hui que les deux services, même s’ils sont à proprement parler des réseaux sociaux, semblent avoir des objectifs bien différents.

Fin 2013, Google+ recensait 300 millions d’utilisateurs actifs mensuels, dont 20 millions en mobile. Rien à voir avec le milliard d’utilisateurs mensuels de Facebook. La question mérite d’être posée : quand et pour qui une présence sur Google+ peut être pertinente en 2014 ?

1. Pour le SEO

Il a été prouvé que Google Plus a été créé avec l’intention d’en faire un amplificateur SEO géré et contrôlé. Le bouton +1 est un lien organique immédiat, et les partages Google Plus ont un impact important sur l’algorithme EdgeRank qui gère la pertinence des liens pour le moteur de recherche de Google. Avec un objectif sous-jacent pour Google : nous faire passer toujours plus de temps dans leur univers, et obtenir plus de clics sur les publicités de leurs annonceurs.

n5T-yeah-seo-bitch
Peut-être que Google voulait aussi fournir un terrain de jeu « officiel » pour tous les link-builders et autres pros du SEO, une plate-forme où l’on pourrait faire optimiser la portée de ses contenus tout en restant dans l’univers Google. À défaut d’éliminer le SEO Specialist, on l’encadre.

Bref, c’est l’avantage essentiel de G+ : améliorer la position de vos contenus dans les résultats de recherche.

2. Pour les créateurs de contenus

Est-ce que vous créez fréquemment du contenu ? Si la réponse est oui, Google Plus peut là aussi être un atout pour vous, car l’intégration du Google Authorship est une excellente manière pour augmenter votre trafic organique.

3. Pour les commerces locaux

Il suffit de voir l’intégration entre Google Maps, Google+ et les systèmes de GPS pour le comprendre : une présence optimisée sur Google+ pour les commerces locaux est une vraie manne car une majorité d’utilisateurs feront une recherche géo-localisée sur leur téléphone portable dans les années à venir. Quand on connait l’importance prépondérante du SoLoMo dans le processus d’achat, cela devient important.

4. Pour les geeks

Les communautés de geeks, d’individus travaillant dans le numérique ou le secteur technologique peuvent être une audience intéressante et active de Google+.

Quelques mots sur le ROI et les démographiques

Je grossis rapidement le trait, mais fin 2013, 30% des jeunes générations étaient actives sur Google+ (base mensuelle), et 20% des plus de 30 ans y étaient actifs. Il est important de garder cela à l’esprit : on ne parle toujours qu’à un peu plus du quart des internautes sur Google+, et cela peu importe l’âge. Une perspective importante si on souhaite obtenir un retour sur investissement efficace, même si certains pensent le contraire.

Google+ est à mon avis une plate-forme de curation, de re-partage, et pour certaines communautés, un endroit efficace pour partager du contenu. Est-il vraiment pertinent d’y être actif en 2014 pour une marque? Tout dépendra du contenu à partager, de l’importance de vos visites et donc de votre SEO, ou encore de votre audience.

Il est certain qu’une présence minimale est un investissement rentable, aussi un système de partage de contenus avec des outils comme Buffer peut être une manière rentable d’exister sans y perdre du temps.

Existe-il d’autres raisons d’être sur Google+ dans une perspective marketing?

Pour pousser la réflexion :

Les avantages de Google+ pour Google – New York Times
Les dernières stats sur G+
Google+ pour le SEO

Leave a Reply